Bio

Continue

GIUSEPPE SCHILLACI vit entre Palerme et Paris, où il travaille comme réalisateur et auteur de cinéma. Membre d’Eurodoc et de Doc/it (association des documentaristes italiens), il a participé à divers festivals internationaux (Torino Film Festival, Docs Barcelona, Thessaloniki, IDS, IDFA Amsterdam, Hot Docs Toronto).

En 2010 paraît son premier roman, L’anno delle ceneri, chez Nutrimenti Edizioni, candidat au Prix Strega 2010 et finaliste du Prix John Fante 2011. En 2012, le journal Il Sole 24 Ore le classe parmi les meilleurs écrivains italiens de moins de 40 ans. En 2015, Giuseppe Schillaci publie son second roman, L’età definitiva, présenté en avant-première au Salon du Livre de Turin.

En 2017 « Tranzicion – art et pouvoir en Albanie » c’est son cinquième documentaire en tant que réalisateur, une production Kolam en co-production avec  France Télévisions.

En 2016 il réalise le film documentaire « L’ombre du parrain – recherches pour un film » , co-produit avec Stella Productions (France) et Zenit Arti Audiovisive (Italia).

En 2014, il obtient le soutien du Fonds d’aide au développement de la coproduction d’œuvres cinématographiques franco-italiennes CNC/Mibact, pour son projet de film long métrage Hôtel Patria, dont il est auteur et réalisateur (co-production Dugong Productions et Appel d’Air Films).

En 2013, il achève son troisième film documentaire Apolitics Now! Tragicommedia d’una campagna elettorale, dont il est réalisateur et producteur, en association avec Stella Productions et France Télévision (Prix du Public au Salina Doc Fest 2013, Prix du Meilleur film à l’Italian Cinema London 2014).

Il est auteur et réalisateur du film documentaire Cosmic Energy Inc. (2011), produit par EIE Film et co-produit par Multicanal Espagne : première internationale au Hot Docs de Toronto.

En 2009, il remporte le Prix spécial du Jury au Torino Film Festival avec son film The Cambodian Room – situazioni con Antoine D’Agata, en co-réalisation avec Tommaso Lesena De Sarmiento (IDFA, Doc it Professional Awards, Split Film Festival, meilleur film au Cinema DOC 2010). Le film est une co-production Kolam (France) / Downtown Pictures (Italie), et distribué sur Arte TV et en DVD par Contrasto/Cinecittà Luce (www.cambodianroom.net).

Giuseppe Schillaci est rédacteur du blog littéraire « Nazione Indiana » et plusieurs de ses récits sont traduits en portugais pour la revue brésilienne « Mundo Mundano ». Il anime des ateliers d’écriture et cinématographie dans diverses écoles de cinéma et au Centro Sperimentale di Cinematografia.

Producteur exécutif du documentaire Il limite de Rossella Schillaci (2011) et du documentaire L’isola in me: in viaggio con Vincenzo Consolo (2008) de Ludovica Tortora de Falco, reconnu par le MiBAC comme film d’intérêt culturel national.

Régisseur repérages pour le film de John Turturro “Prove per una tragedia siciliana” (2008).

Secrétaire de production pour The Palermo Shooting de Wim Wenders (2007) et pour Il dolce e l’Amaro d’Andrea Porporati (2006).

Responsable développement de scénarios auprès des sociétés de production cinématographique Cinemare (2005 et 2006) et Eurofilm (2007).

 

EDUCATION

Journaliste culturel depuis 2005 (inscription Ordre Italien n° 5847).

Diplômé  EURODOC Media:  programme de formation européenne pour le développement et la production de films documentaires dans le marchait internationale (année  2007).

Master de deuxième niveau en Entreprise du Spectacle à l’Université de Bologne: année 2003; votation 110/110.

Diplômé en Sciences de la Communication à l’Université de Bologne: année 2002; votation 110/110. Mémoire en Semiotique avec le Prof. Umberto Eco.